Petit journal épisodique et aléatoire des évenements de la pépinière...

Déroulement anti-chronologique

Avril 2004

Nouvelle version du site: www.vert-ecarlate.com


25 août 2003

La sécheresse s'est accentuée au cours de l'été. De faibles orages n'on pu que décaler de quelques jours le déssèchement. Dans l'arboretum qui entoure la pépinière de grands arbres, agés d'une douzaine d'années, sont morts, les forêts alentour sont roussies et défeuillées. En pépinière les végétaux résistent, mais la croissance aura été très réduite. Seuls les conteneurs auront pu bénéficier d'un arrosage normal.

La source alimentant l'arrosage des conteneurs est tarie et c'est le réseau d'eau potable qui est utilisé... Le coût n'est pas du tout le même.

15 juillet 2003

Une sécheresse exceptionnelle règne sur la région. Avec 12 mm d'eau en juin, et des températures record avoisinant les 35°, les végétaux sont soumis à très rude épreuve. Leur croissance est bloquée depuis un mois, à une période où elle est normalement très forte. En pépinière de pleine terre des plantes pourtant robustes et bien implantées flétrissent. 

Les ressources en eau d'arrosage sont au plus bas et la situation devient préoccupante...

3 octobre 2002

Le festival des colorations de met en place. Les viburnum plicatum ont commencé à virer au lie de vin depuis mi-septembre, tout comme Euonymus alatus. Depuis quelques jours leurs couleurs s'intensifient en prenant des teintes plus broche du bordeau ou du carmin. Coté arbres, les érables, rois des couleurs d'automne, se lancent un à un dans la compétition du plus remarquable. A ce jour, c'est sans conteste Acer saccharum (l'érable à sucre) qui remporte la palme: un chaud rouge orangé qui se dégrade vers le jaune. Mais Acer rubrum à commencé à rougir et dans quelques jours ce sera lui le champion. Acer freemanii, un de ses descendants se prépare aussi. Acer triflorum commence lui par jaunir avant de virer à l'orangé rougissant.

Les Betula lutea (bouleau jaune) sont actuellement les plus remarquables: entièrement jaune d'or. C'est le seul qui aie cette couleur aussi lumineuse et uniforme. Mais le plus surprenant est toujours le Cercidiphyllum japonicum. Non content de faire voisiner le rose avec le jaune pâle, il attire immanquablement par son odeur si particulière de caramel, comme si quelqu'un cuisinait quelque gâteau dans un coin de la pépinière.

Bref, vous l'aurez compris, c'est la fête des couleurs en ce moment. Cela devrait durer jusque vers la fin octobre. L'apogée se situant le milieu du mois, mais avec des changements qui s'opèrent tous les jours. En fait, il faudrait s'installer dans la pépinière pendant un mois pour avoir la chance de tout observer...


12 mars 2001

J'ai quelque peu délaissé ce journal ces derniers mois...

Cet hiver sans froid (quand même -12°) est passé sans que je ne m'en rende compte...


23 novembre

Un superbe spécimen de Quercus acutissima (Chêne à feuilles de chataignier, originaire du Japon) est parti pour la Haute-Savoie. Un des plus gros arbres de la pépinière puisqu'il atteignait 5 mètres de haut. Ses feuilles, encore partiellement jaune, viraient au brun clair caractéristique des arbres à feuilles marcescentes (qui restent sèches sur l'arbre en hiver).

Le lendemain, 3 Thuyopsis dolabrata quittaient la pépinière. Ce conifère assez peu courant a des écailles larges et brillantes. Un peu comme un Thuya qui serait vu à la loupe. Sa croissance est assez lente et modéré.

C'est aussi un Davidia involucrata de 3 m qui est parti. Agé de prés de dix ans, il donnera prochainement ses premières fleurs, les fameuses "pochettes", si spectaculaires en mai.


5 novembre

Plusieurs coups de vent successifs ont défeuillé 80% des arbres. L'automne a été superbe, mais il faut bien se rendre à l'évidence: l'hiver est proche. La première gelée importante a fait son apparition hier matin.

Ces derniers jours, un grand Cornus florida a quitté la pépinière. Dix ans que je le bichonnais... A cet age, il commençait à fleurir abondamment à chaque fin d'hiver. Ses larges "fleurs" (bractées) blanches s'épanouissant doucement, sur plusieurs semaines. Cet automne, il avait revétu son traditionnel habit de rouge et de pourpre.


30 octobre

Les dernieres couleurs apparaissent. De nombreuses espèces ont perdu leurs feuilles. C'est le moment ou l'on peut encore avoir l'illusion des feuillages et imaginer simultanément l'hiver. Dans quelques jours la plupart des arbres seront défeuillés. L'herbe va jaunir peu à peu... et le froid s'installer.

Les Parrotia sont encore bien colorés, les Quercus shumardii rougissent, tout comme les Cornus kousa, alors que les Cotinus 'Grace' flamboient...


20 octobre

Peu de temps passé à la pépinière en ce moment. C'est la saison des expositions, et la quatrième est pour demain. Il est parfois difficile de répondre dans des délais courts aux demandes des clients et les fax qui n'arrêtent pas...

Heureusement, le temps passé dans la pépinière permet de profiter largement des superbes colorations de cet automne. En quelques jours, c'est un embrasement de jaunes et de rouges qui s'est propagé. Violet, pourpre, orange, rose... toutes les couleurs chaudes sont présentes.


2 octobre

Octobre, le mois des expositions. Chaque week-end, participation à l'une d'entre elle. Peu de temps de présence à la pépinière, mais un travail important de préparation. Chaque exposition à son public particulier et les plantes que j'emporte suivent cette demande.

La saison a bien commencé avec les journées des plantes du Lac d'Aiguebelette: un public trés motivé malgré une météo peu favorable.


21 septembre

C'est l'automne officiel. Mais déjà certains arbres ont commencé à se colorer. Le premier d'entre eux est le Bouleau jaune (Betula alleghaniensis). Le petit Euonymus alatus s'enflamme depuis quelques jours, mélant quelques feuilles rouge vif au bordeau de l'ensemble.

Les clients prévoyants marquent déjà les arbres qui sont disponibles en petite quantité...


25 août

La saison prochaine se prépare... le téléphone se remet à sonner, les visites reprennent. A la pépinière travail du sol pour supprimer les mauvaises herbes de l'été. Préparation du catalogue qui doit être disponible bientôt.

Inventaire des végétaux, calcul des prix, rédaction des descriptifs pour les nouveautés... c'est ça aussi le travail du pépiniériste. 


10 juillet

Activité commerciale en repos estival. J'en profite pour mettre à jour ce site. Création d'une page "nouveautés". En préparation, une modification du site pour permettre un accés plus facile à chaque espèce, avec tailles disponibles et prix. un gros travail de mise en page à prévoir!

Les plants grandissent pour être prêts cet automne. Une incertitude pourtant: ce début d'été très sec risque de fortement diminuer la croissance d'été, importante pour de nombreuses espèces.


24 mars

L'activité printanière de la pépinière me fait délaisser quelque peu la tenue de ce petit journal des évenements...


24 février

Une petite collection de conifères va compléter la richesse du parc Jouvet à Valence. Plusieurs sapins méditérranéens, trés rustiques et résistants à la sécheresse en font partie: Abies bornmuelleriana, borisii-regis, numidica. Leurs cousins américains Abies grandis et lowiana préfèrent les climats humides. Mais la plasticité des espèces fait que ces deux types de végétaux s'adaptent à des climats assez différents de leur région d'origine.

C'est la même chose pour les pins. Pinus armandii de l'himalaya pourra cotoyer sans problèmes le rare Pinus strobiformis du Mexique aux aiguilles bleutées. Tout comme le Pinus jeffreyi des hautes montagnes de la Sierre Nevada qui accompagnera Pinus leucodermis des Balkans.


12 février

Quelques beaux sujets ont quitté la pépinière cette semaine. Entre autre Quercus falcata, àgé de 8 ans et atteignant 4 m de haut, avec une motte de 1 m de diamètre qui dépassait les 300 kg. Une des nombreuses éspèces américaines (sud-est des USA) que je cultive. Accompagné d'un Séquoia géant des mêmes dimensions il profite maintenant des douceurs du Lac Léman

Ce matin c'était au tour d'un superbe Pinus jeffreyi haut de 3 m. Une espèce américaine peu connue qui porte de suberbes aiguilles bleutées de 15 cm de long. Un arbre vigoureux trés rustique. Il a d'ailleurs été récompensé lors des journées des plantes de Courson en automne 97 en obtenant un "Mérite". 


1 février

Livraison d'un trés beau Prunus serrula de 3,50 m de haut et agé de 8 ans. Cet arbre multitronc à la particularité d'avoir une des plus belles écorces qui soient. Couleur acajou, lustrée comme si on venait de l'astiquer pour la faire briller, elle s'exfolie en fins rouleaux.. Il laisse toujours admiratifs les visiteurs de la pépinière en hiver... Avec sa motte de 350 kg, c'était une des belles pièces de la pépinière. Il ravira désormais le regard des promeneurs d'un parc public de l'agglomération Grenobloise.

Un Acer lobelii de 4 m l'accompagnait. Cet érable peu connu à une forme trés élancée avec ses branches ascendantes. Il ne prend pas de place au jardin et est superbe en automne lorqu'il est entièrement jaune d'or.


25 janvier

Le froid est revenu avec la neige. 15 cm de neige depuis 3 jours, et -15 degrés cette nuit. L'activité de la pépinière est trés ralentie...


21 janvier

Aprés pas mal de tatonnements, une nouvelle version du site, améliorée, est enfin en place.


17 janvier

Depuis quelques jours ce site est en travaux. Une nouvelle version, censée être plus agréable est en cours d'installation. Malheureusement mes compétences de cyber-pepiniériste sont limitées question informatique. Je ne parviens pas à transférer certaines pages. Mais j'y travaille... résultats sous peu!


28 décembre

Deux tempètes trés violentes ont traversé la France. Pour les amoureux des vieux arbres, le spectacle de tous ces troncs couchés, cassés ou arrachés, est désolant. Difficile de ne pas penser au désarroi de ceux qui admiraient ces monuments naturels depuis des décennies. Combien de temps faudra-t-il avant que de jeunes arbres recréent l'atmosphère qui existait? C'est hors de l'échelle d'une vie. Mais ce peut être l'occasion de recréer un nouveau paysage, dans un espace laissé brutalement libre, donnant place à des projets de plantation...

Dans la région, si le vent à aussi soufflé trés fort, les dégats sont insignifiants. La pépinière en particulier s'a souffert d'aucune casse. Les arbres sont encore jeunes et souples.


17 decembre

Retour du froid avec -8 degrés dans la nuit et pas de dégel diurne


15 décembre

Départ d'un Quercus phellos de 4 m (Chêne à feuilles de Saule) pour l'Allier. Ce beau chêne originaire des USA à des feuilles linéaires et non dentées, des rameaux fins et garde parfois ses feuilles trés tard en saison (encore vertes ce jour, malgré les fortes gelées). Adulte il a le port puissant des chênes et peut dépasser les 25 m de haut.


10 décembre

Il pleut. Bonne occasion pour rester un peu au bureau et faire le suivi des commandes. En périodes chargées, il n'est pas toujours facile de répondre avec ponctualité...


8 décembre

Départ de commandes pour la Seine et Marne, la Creuse, l'Ille et Vilaine... les plantes voyagent ! Le chauffeur du Sernam n'est plus étonné par la forme parfois trés bizarre des colis. Comme ce beau Cladrastis kentukea (autrefois C. lutea) de 3, 50 m de haut et de prés de 100 kg avec sa motte


6 décembre

Temps doux et ensoleillé. Voilà qui ne dépaysera pas trop deux beaux Sapins méditerranéens de 2,50 m, agés de 9 ans, qui partent pour Montpellier. Abies borisii-regis, bel arbre originaire des Balkans (Bulgarie, Grèce), ainsi que Abies bornmuelleriana, qui pousse en Turquie.


25 novembre

Retour du beau temps. La neige fond par dessous, sur un sol qui n'était pas encore refroidi.


22 novembre

Froid glacial, -13 degrés à la pépinière ce matin


2o novembre

Le cumul de neige atteint 30 cm. Les arbres, encore feuillés parfois, sont trés lourdement chargés. Déja quelques uns sont cassés ou pliés jusqu'au sol. Le froid s'est accentué et la neige reste, gelée sur les arbres. Ce sont les premiers froids de la saison, avec une brutale chute des températures.

Les plus sensibles, parce que gardant tard leurs feuilles: les Liquidambar styraciflua, Liquidambar formosana, Quercus falcata, notamment...


18 novembre

La neige est annoncée. Dernières préparations de commande avant le risque de paralysie blanche. Un bel Acer griseum 12/14, agé de 9 ans quitte la pépinière. Un des tous premiers semis d'espèces "rares" que j'ai fait. Un des ses frères est planté depuis déjà 4 ans dans le jardin d'expo de la pépinière. Haut de 3 m, il commence vraiment à étre intéressant avec sa superbe écorce.


Point de départ du petit journal